Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

1 /extension/smb/design/smb
 

Newsletter

Savoie Mont Blanc

Inscrivez-vous à notre newsletter

M. Mme

Partager

Itinérances baroques

Représentation du paradis, l’art baroque a essaimé en son temps sur le territoire de Savoie Mont Blanc, émaillant le paysage de petites chapelles aux intérieurs dorés à souhait et d’églises montagnardes recelant des volutes et des sculptures éclatantes de couleurs et d’or. Issu de la Contre-réforme, le baroque avec ses naïvetés et ses excès ne manque pas de toucher et d’émerveiller les visiteurs. Carnet d’itinérance. 

Une certitude : il ne laisse pas indifférent. Comment le pourrait-il, lui qui brille même dans la pénombre, jette ses couleurs au visage du visiteur et exhibe une profusion qui donne le tournis ? L’art baroque attire les regards, étonne et fascine. S’il affiche une ostentation certaine dans les grandes villes, il affirme ici sa discrétion et sa modération. « On ne trouve pas ici de baroque aussi clinquant et pesant que dans les zones urbaines car il n’a pas été porté par de riches mécènes, mais par les populations elles-mêmes »,explique Sylvie Gotteland, guide conférencière à la FACIM (Fondation d’action culturelle internationale en montagne).

En Savoie et Haute-Savoie, aux XVIIe et XVIIIe siècles, la foi des habitants et le talent d’artistes souvent locaux ont permis l’émergence de véritables joyaux

La chapelle Notre-Dame des Vernettes sur les hauteurs de Peisey-Nancroix © SMB/Lacombe

Sur les Chemins du baroque® en Savoie

Créé en 1992 par la FACIM, les Chemins du baroque® recensent près de 80 édifices sur le territoire savoyard. Un patrimoine qu’il fait bon découvrir au gré d’itinérances, que l’on se déplace à pied, à vélo ou en voiture. A la belle saison, on aime s’aventurer sur deux circuits plus secrets que les itinéraires classiques.
Au départ de Seez, on rejoint Montvalezan, puis la Gurraz et Tignes Les Boisses en découvrant l’architecture des villages et les trésors que recèlent leurs églises. Un peu plus loin, sur le Versant du Soleil, on quitte Granier pour rallier Côte d’Aime, puis le hameau de Picolart et enfin Valezan. La route panoramique offre des vues somptueuses sur la Tarentaise et la Vanoise.

L’art baroque attire les regards, étonne et fascine. S’il affiche une ostentation certaine dans les grandes villes, il affirme ici sa discrétion et sa modération.

Sanctuaire Notre-Dame de la Vie à Saint-Martin de Belleville © Fondaction FACIM/K. Mugnier

Eglise Saint-Théodule à Flumet © FACIM/D. Vidalie

« Pénétrer dans ces petits édifices est très touchant parce qu’ils sont moins connus alors qu’ils possèdent autant de charme que les autres »,estime Sylvie Gotteland.

Dans le Beaufortain et le Val d’Arly, les églises de Queige, Hauteluce et Beaufort (où la chaire monumentale vaut vraiment le détour) témoignent d’une certaine unité artistique, chaque vallée ayant sa propre déclinaison du baroque.

« Les artistes étaient souvent liés à un territoire. On retrouve ainsi des thèmes ou des saints communs à plusieurs villages dans une même vallée », précise Sylvie Gotteland. En Maurienne, le baroque s’exprime à travers les œuvres de peintres et sculpteurs locaux, contrairement à la Tarentaise où les artistes venaient fréquemment du Piémont. D’Avrieux, on rejoint ainsi Sollières, puis Termignon et Lanslebourg. Deux pépites méritent également toute l’attention du visiteur : les chapelles de Bessans et Lanslevillard.


En hiver, tandis que de nombreux édifices ferment leurs portes ou réduisent leur amplitude d’ouverture, se déplacer devient moins aisé. On se tourne alors vers les églises situées au cœur des stations villages, comme à Beaufort, Arêches, Hauteluce, Valloire, Saint Sorlin d’Arves, Val d’Isère, Hauteville-Gondon ou Champagny. A pied ou en raquettes, une petite heure de balade dans la neige suffit pour découvrir Notre Dame des Vernettes, dans la vallée de Peisey-Nancroix, ou le sanctuaire Notre Dame de la Vie, à Saint Martin de Belleville. 

Intérieur de l'église de Saint-Nicolas de Véroce © Pascal Tournaire

Errance baroque en Haute-Savoie

Alors que la Savoie se caractérise par des chapelets de villages et donc par la présence d’une kyrielle d’édifices religieux, la Haute-Savoie se définit par un habitat moins dispersé. Partir à la rencontre du baroque s’avère ainsi plus facile car ses joyaux sont davantage concentrés. Le sentier du baroque, itinérance la plus réputée sur le territoire, s’affirme comme le parcours à ne pas manquer. De Combloux aux Contamines Montjoie en passant par Saint Gervais et Saint Nicolas de Véroce, la balade s’étire sur 20 km de sentier en balcon à parcourir à pied ou à VTT.

Mais la Haute-Savoie tout entière recèle de petites chapelles, véritables trésors, comme aux Chattrix et à Chevaline. Dans les cités, des églises plus imposantes exhibent leur profusion artistique, telle l’église Saint François à Annecy. D’autres édifices se distinguent par leurs pièces uniques sur le territoire, à l’instar du retable à quatre étages de l’église Saint Maurice à Thônes. 

La Chapelle des Chattrix © Ville de Saint-Gervais

En juillet, le pays du Mont Blanc tout entier vit à la mode baroque lors du festival de Cordon : pendant une dizaine de jours, musique, architecture et histoire locale s’unissent pour faire jaillir l’esprit baroque d’antan. L’itinérance se fait alors festive, de Megève à Passy, de Domancy à Sallanches ou encore de Servoz à Praz-sur-Arly. L’hiver venu, églises et chapelles se réfugient sous la neige et, à la fin d’une belle journée de ski ou au fil d’une balade en raquettes sur le sentier du baroque, le contraste devient saisissant entre le blanc immaculé du manteau neigeux et les teintes vives et dorées des décors intérieurs.  

Mag Emotions Savoie Mont Blanc n°14 - Marie Paturel / YPM


Pour en savoir plus


Commentaires 0

Laisser votre commentaire


 

# SavoieMontBlanc

Mes favoris
Mes derniers ajouts Tous
mes favoris
Contact

Savoie Mont Blanc à votre écoute

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

  • Annecy20 avenue du Parmelan
    BP348 - 74012 Annecy cedex
  • ChambéryLe Galaxy II 81 rue François Guise
    73025 Chambéry cedex
  • Paris20 rue Croix des Petits Champs
    75001 Paris

  • https://ws.savoie-mont-blanc.com/web12-sitra2/ fre-FR /Preparer-son-sejour/Decouverte-et-gastronomie/Les-territoires /Preparer-son-sejour /Preparer-son-sejour/Decouverte-et-gastronomie/Les-ambiances
SAVOIE MONT BLANC EN DIRECT
Neige,
Montagne été,
Lacs, Saveurs...
Retrouvez toute l'actu de la destination
Skieurs à Flaine, face au Mont-Blanc © Savoie Mont Blanc / Givois

La météo des neiges

La météo de votre destination

fre-FR https://www.savoie-mont-blanc.com/ajax/infolive 0 1