Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site.
Pour en savoir plus sur la protection de votre vie privée et paramétrer les traceurs.

1 /extension/smb/design/smb
 

Newsletter

Savoie Mont Blanc

Inscrivez-vous à notre newsletter

M. Mme
Retour liste

Partager

Retour liste
Dans
votre liste
de résultats
Thonon-les-Bains

Ancien Couvent de la Visitation - Sainte Marie

Contact

Mairie de Thonon-les-Bains

Voir le site

Tél. : +33(0)4 50 70 69 68

Fax : 04 50 70 69 54

Voir plus
Agrandir  
46.372324 6.481338 /extension/smb/design/smb/images/global/map/marker.png
APIDAE

Information mise à jour le 26/02/2020 par Office de Tourisme de Thonon-les-Bains

Le monastère fut élevé au XVIIe siècle avec des voûtes à nervures d'ogives, survivance de l'architecture gothique.
Les plans du couvent auraient été établis par Sainte Jeanne de Chantal en personne, fondatrice de l'Ordre de la Visitation de Sainte-Marie.

Thonon a la chance de posséder le troisième monastère fondé en Savoie et le 21e qui voyait le jour en France.

L’ordre de la Visitation est institué à Annecy en 1610 par François de Sales et Jeanne de Chantal.
Les religieuses rendent notamment visite aux pauvres et aux malades, d’où le nom de « Visitandines ».
Un monastère est fondé à Evian en 1625, puis transféré rue Vallon à Thonon, où les religieuses s’installent le 16 juillet 1627.

En 1637, les Visitandines quittent les maisons de Charmoisy et de Brotty qu’elles occupent, rue Vallon, pour des bâtiments, des jardins, des vergers et des vignes situés rue des Granges.

Jeanne de Chantal élabore les plans du monastère dont les travaux se poursuivent jusqu’en 1657.
Divers bâtiments sont disposés autour de la cour ouest : une maison ancienne sur la rue des Granges, la laverie au sud, l’église au nord et, à l’est, un corps de logis et le chœur, le tout formant un cloître resté inachevé.

Le 3 janvier 1794, la suppression des ordres religieux par l’Assemblée constituante oblige les Visitandines à abandonner le monastère qui est vendu comme bien national.
En 1834, les sœurs du monastère de la Croix Rousse de Lyon le rachètent dans le délabrement le plus complet et entreprennent des travaux de restauration. L’aile orientale n’est édifiée qu’en 1848, fermant ainsi totalement la cour intérieure, fidèlement au plan initial.

Le 22 novembre 1968, les religieuses quittent définitivement leur couvent de la rue des Granges et s’installent à Marclaz. Françoise Sautier réalise, en mai 1959, un émouvant reportage photographique, témoignage unique de la vie des Visitandines.

L'ancien couvent est désormais affecté à des activités culturelles.

Lire la suite

Tarifs

Gratuit

Services et équipements

  • Parking à proximité

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Accès

Place du Marché

74200 Thonon-les-Bains

# SavoieMontBlanc

Mes favoris
Mes derniers ajouts Tous
mes favoris
Contact

Savoie Mont Blanc à votre écoute

Horaires d'ouverture

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30

  • Annecy20 avenue du Parmelan
    BP348 - 74012 Annecy cedex
  • ChambéryLe Galaxy II 81 rue François Guise
    73025 Chambéry cedex
  • Paris20 rue Croix des Petits Champs
    75001 Paris

  • https://ws.savoie-mont-blanc.com/web12-sitra2/ fre-FR /Preparer-son-sejour/Decouverte-et-gastronomie/Les-territoires /Preparer-son-sejour /Preparer-son-sejour/Decouverte-et-gastronomie/Les-ambiances
Savoie Mont Blanc
en direct
Vue sur le lac d'Aiguebelette  © Savoie Mont Blanc / Lebeau

La météo de votre destination

fre-FR https://www.savoie-mont-blanc.com/ajax/infolive 1 0